NOUVEAU SITE INTERNET : Faites bouillir de l’eau et apportez du linge propre !

Par Les 26000 le 23 décembre 2014

facebook twitter Google +1

Presque un an de gestation et le voilà enfin, qui sort tout fripé, le nouveau site internet.
Ahhh...On en aura bouffé de la réunion, du Skype et du tri d’archives !

Au début, notre commande était plutôt simple. On souhaitait simplement avoir du plaisir à naviguer dessus, tout en le souhaitant pratique et évolutif. Et puis… on a eu plein d’idées. Faire en sorte que qui que soit puisse y prendre la parole, qu’il soit beau, que l’on y trouve facilement des informations sur nos spectacles, que l’agenda soit clair et précis, qu’on puisse y visionner des photos, des vidéos. On a voulu le site idéal ! Pas seulement celui qu’on pense à visiter, quand il pleut, le dimanche…
Il est encore à tester, on pourra peut-être lui trouver quelques défauts au début… Pour cela on compte sur vous !

Faites donc un tour… On a caché quelques surprises ! Et puis, n’hésitez pas à nous laisser un petit mot, un retour, une photo, ce que bon vous semble… Inscrivez vous là, maintenant, et commençons les discussions.
Vous verrez, c’est facile, et vraiment pas cher

A tout de suite sur le mur !

Coordination : Lise Le Joncour
Graphisme : Patrick Girot et Laurence Rossignol
Site : Jean Marie Grall, CousuMain.info

Vos commentaires

  • Le 27 décembre 2014 à 17:06, par sarobase

    BRAVO !! Alors là, je dis BRAVO ! Au premier coup d’oeil, c’est beau, c’est neuf, c’est tonique ! Je sens que les prochaines heures vont être consacrées à découvrir ce tout nouveau site. J’irai à la piscine + tard :-)

  • Le 30 décembre 2014 à 11:07, par Mme. Gravillon

    Madame, Monsieur,
    Je lis avec effarement votre page Wikipu. Comment peut-on oser mentir avec autant d’aplomb ?
    Je vois que votre affreux spectacle "Idéal Club" (idéal pour qui, on se le demande) est toujours de ce monde. Qui peut bien offrir cet honteux tissu de bêtise à ses concitoyens ? Bref.
    Vous osez tromper les pauvres gens en leur annonçant 70 musiciens dans ce "spectacle". Faux ! Ils sont à peine quatre, et encore, il faut voir leur dégaine. Sans compter qu’on ne comprend rien à ce qu’ils racontent et que c’est beaucoup trop fort tout le temps.
    Ce ramassis de propos de drogués et de menteurs trotskistes devrait être interdit, et les faiseurs de "culture" (ah oui, parlons-en de la culture, avec des types à poil tout le temps et des bonnes femmes qui beuglent sans arrêt) devraient m’écouter un peu plus, depuis le temps : cessez de dépenser l’argent public, c’est-à-dire NOTRE argent (ne l’oubliez pas) pour faire vivre une bande
    d’intello-immoralo-anarcho-drogués !
    En cette fin d’année, nous avons beaucoup de propositions culturelles pour nous divertir, merci bien, et n’avons pas besoin de voir encore ces débiles nous gâcher nos vacances.
    Comptez-sur moi pour vous avoir au tournant.
    Madame Gravillon.

  • Le 31 décembre 2014 à 10:33, par katherine Tanew

    A la suite d’un très très gros coup de blues, j’ai regardé par hasard un article de magazine à votre sujet ; fiévreuse, toussante et ma carte visa venant d’être avalée, il me restait de quoi venir à votre spectacle : la photo des deux vachers jouant de la flûte m’a donné une idée de la teneur du spectacle.
    Les moments que j’ai aimé (presque tous) :
    Le groupe musical et la voix sensuelle anglo-saxonne du chanteur, les deux cartons en contraste, excellent, la chanson "Because" que j’adore en elle-même et superbement interprétée, le dressage de la tente, l’auto-dérision du "public" à la fin et la continuité du spectacle en intensité, et le personnage de Kamel, Raspoutine ou autre, même au début lorsque je lui ai dit bonjour, j’ai senti un pincement de coeur subjectif évidemment, que je sublime actuellement, ayant passé l’âge de la bagatelle...
    J’espère qu’il se souviendra un peu de moi, bien que je n’ai pas eu le temps ni l’envie de me maquiller pour sortir après avoir pleuré toutes les larmes de mon pauvre corps flétri.
    Le message de "Madame Gravillon" m’a bien fait sourire aussi.
    Je vais m’intéresser plus au music-hall, c’est sûr !
    Bien amicalement à vous et courage pour votre grand oeuvre qui, sous couvert d’humour, joue un rôle important dans notre société devenue sinistre. Encore Merci.
    Katherine

Poster un commentaire

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom