Beaucoup de Bruit pour rien de Shakespeare

Attention, attention, DERNIERE SAISON !!!

"Etonnant virage, les voilà qui rentrent en salle, et s’attaquent au monument du théâtre : Shakespeare !"

Ils nous présentent leur interprétation de cette tragi-comédie de Cour peu connue en France, aux dialogues vifs et spirituels, mais sur laquelle planent la mélancolie et l’ironie. Autour de cette trame romanesque pleine d’histoires d’amour contrariées, les 26000 déboulonnent et re-bricolent le mythe, questionnant toujours avec humour le sens du théâtre dans une adaptation qui, à coup sûr, n’aura rien de classique.
Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare est le premier spectacle en salle de 26000 couverts. Créé en 2006, il entame sa dernière saison. 399 ans après sa mort, il est temps d’enterrer enfin Shakespeare.

Distribution


Philippe Péhenn - mise en scène / Judith Feyrner - dramaturgie, adaptation / Jacques Livchine - mètre-concept / Anthony Benjram - scénographie / Erich Mayer - matière sonore / Liliane Boucon - chorégraphie / Alexandre Diaz et Michel Mugnier - direction technique et construction / Camille Perreau - costumes / Milo Bodtszaris - perruques postiches.

Avec : Karine Abela - Béatrice, un Cadavre / Christophe Arnulf - Benedict, Verjus, un Cadavre / Romain Bélanger - Don Pedro / Sébastien Chabane - Conrad, Frère Francis, Le Messager, un Vigile, un Cadavre / Servane Deschamps - un Cadavre / Sarah Douhaire - Balthazar / Pierre Dumur - Antonio, Borachio, un Cadavre / Olivier Dureuil - Claudio, Cornouille / Anne-Gaëlle Jourdain - Hero / Florence Nicolle - Ursula, un Cadavre / Philippe Nicolle - un Cadavre / Emmanuelle Veïn - The Voice / Valérie Véril - Margaret, un Cadavre / Jacques Ville - Leonato, Don Jean

Ils l’ont vraiment dit !

« Attention, spectacle irracontable… et très recommandable. La troupe des 26000 couverts – une des compagnies de théâtre de rue les plus créatives de France – ne pouvait certes pas mettre Shakespeare en scène de manière classique. [...] A leur manière, légère et futée, les 26000 couverts brouillent les repères […]. C’est bien vu. Et très drôle. » F. Darge – Le Monde
« La rencontre, le plaisir sont au rendez-vous. Dans le jour déclinant, les gorges explosent de ce rire libérateur que déclenche le renversement des certitudes. » Télérama
« On peut dire que leur lecture du pouvoir et des institutions est un sommet de leurs interventions, tant urbaines que citoyennes. » Les Inrockuptibles
« … toute l’élégance d’un humour qui en dit long sans en avoir l’air. » Libération
« Ils proposent cette fois une lecture totalement innovante de la comédie de Shakespeare, et pire encore. Habiles poseurs de bombes à retardement, funambules sur le fil de l’illusion, ils jouent en virtuose de la digression absolue, de l’art du détournement. » Webthea

Coproductions 

Scènes du Jura (Lons le Saunier) – Pronomade(s) en Haute-Garonne – Chalon dans la Rue (Chalon-sur-Saône) – Le Parapluie/Eclat (Aurillac) – Le Fourneau (Brest) – Lieux Publics (Marseille) – L’Atelier 231/Vivacité (Sotteville-lès-Rouen)

Avec le soutien de : DMDTS-Ministère de la Culture, Drac Bourgogne, Ville de Dijon, Conseil Régional de Bourgogne et le Boulon (Vieux Condé)