Le conseil chiant de la costumière. Fêtes : attention ça tache...

Par Lolo le 29 décembre 2015

facebook twitter Google +1

C’est les fêtes et vous voilà bien décidé à boire comme un gros goret et je vous comprends. C’est les fêtes et vous voilà bien décidé à sortir votre plus belle tenue (qui vous boudine un peu cette année, mais bon...) et je vous comprends. Attention, l’assouvissement de ces 2 passions simultanément peut provoquer des dégâts irréversibles... Heureusement pour vous, il y a :
LE CONSEIL CHIANT DE LA COSTUMIÈRE
UN CONSEIL CHIANT CERTES, MAIS UTILE POUR TOUTE LA VIE !
Début de la soirée, vous vous tenez, tout roule, Oups une petite tache de champagne, pas de panique, ça ne tache pas, peut être une vague auréole, mais un petit coup de savon de marseille sur la tache au prochain lavage et ni vu ni connu...
La soirée avance, du champagne ben y en a plus depuis longtemps, vous vous rabattez sur le cubi de rouquin qu’a apporté ce gros radin de ****, et comme je vous comprends. C’est là qu’il faudrait être vigilant, mais c’est aussi là que toute maîtrise de soi est devenue un rêve désormais inatteignable. Et voilà, la cata, la boulette...la big tache de rouge sur votre chemise/robe (celle qui vous boudine un peu mais bon...). Pas de panique ! Commencez par jurer copieusement, puis sans perdre de temps, balancez du vin blanc sur la tache (que vous trouverez dans le cubi apporté par cette grosse radine de ***), si si je vous jure, c’est sérieux, faites-le c’est un ordre ! Bon, voilà, vous pouvez vous détendre et finir le cubi, avant de passer à l’étape suivante. Pour enlever définitivement tout trace de cette ignoble piquette, faites tremper dans de l’eau gazeuse (ou du lait tiède), ça devrait pas être trop compliqué à trouver vu que c’est la seule chose à boire qui reste désormais... Et quand vous rentrerez, un lavage à 30° (pas de chaleur, ça fixe la tache)
Et surtout, surtout, PAS DE SEL, ! Ou cette soirée restera à jamais gravée dans votre chemise/robe (celle qui...).
Voilà, maintenant allez vous coucher (avant de vomir dans vos chaussures) et surtout arrêtez de mettre cette chemise/robe qui, franchement, vous boudine carrément...

Vos commentaires

  • Le 30 décembre 2015 à 13:01, par Lise (26000)

    Ce conseil donnerait presque envie d’acheter un gros cubi de rouge, juste pour le plaisir d’en jeter sur ses potes ! Maintenant qu’on est sauvé, on peut y aller !

    Merci pour ce conseil chiant certes, mais utile pour toute la vie.

  • Le 7 janvier 2016 à 16:24, par Le faiseur de café

    Pour avoir détaché un beau veston vert, ancien et fragile, avec du Coteaux du Layon et de la badoit, je ne peux qu’applaudir et recommander cette technique !! Merci pour vos précieux conseils chère Lolo

  • Le 3 février 2016 à 10:01, par Funky Fwancky

    Tant va la cruche à Lolo qu’à la fin elle nous les brise...

  • Le 5 février 2016 à 23:20, par Lolo (26000)

    Qu’elle nous les brise, qu’elle nous les brise... On en reparlera quand Môssieur aura taché son veston...

  • Le 6 février 2016 à 01:42, par Funky Fwancky

    Ouhlala Lolo !
    Brisons là et mettons le holà à cette querelle qui nous tend les bras.
    La brise est un vent périodique, alternant, qui s’établit sur le littoral (brise de mer, soufflant le jour vers le continent, et brise de terre, la nuit vers la mer) ou dans les vallées de montagne (brise d’aval, vers les sommets, le jour, et brise d’amont, vers la vallée, la nuit) par temps calme.
    Et c’est grâce à cette brise que, après l’embrasement, souffleront sur nos relations des jours meilleurs, quand bien même le veston (que je ne porte jamais) serait tâché et moi fâché...
    Des bises sans air.
    @+ Funky Fwancky

Poster un commentaire

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom